OPTIMISER LE BÉNÉFICE DE L’AGENCEMENT ALLÉES FROIDES/ALLÉES CHAUDES (2/2)

Dans la continuité de notre précédent article sur le sujet, examinons à nouveau quelques moyens d’optimiser le fonctionnement d’un agencement à base d’allées froides/allées chaudes. Afin d’être certain que la totalité de l’air froid soufflé depuis les dalles perforées du faux-plancher servira aux besoins de refroidissement de l’IT (et permettre ainsi d’économiser l’énergie et de diminuer l’usure des dispositifs de climatisation), les couloirs froids peuvent bénéficier d’une zone de confinement conçue à l’aide de matériaux étanches et transparents disposés sur leur pourtour.

Lire la suite
ColdCorridor

OPTIMISER LE BÉNÉFICE DE L’AGENCEMENT ALLÉES FROIDES/ALLÉES CHAUDES (1/2)

La stratégie de positionnement des baies informatiques en allées chaudes et allées froides permet de conférer efficience et performance à la fonction refroidissement. Par confinement et canalisation des flux d’air froid soufflés par les climatiseurs dans le plenum du plancher technique puis acheminement de cet air en face avant des équipements IT par l’intermédiaire de dalles perforées, la totalité de l’air froid pénètre en salle informatique à l’endroit où il se révèle utile et efficace, repoussant l’air chaud vers les faces arrières des baies présentées au niveau des allées chaudes. Afin de tirer le meilleur parti de cette méthode d’agencement, quelques contrôles et optimisations de conception et d’exploitation peuvent s’avérer utiles.

Lire la suite
ServersRear

ASSURER LA DOUBLE-ALIMENTATION ÉNERGÉTIQUE DE L’IT DE BOUT EN BOUT

Dans le cas idéal, aucun équipement IT électriquement mono-alimenté ne devrait être accepté en salle informatique pour y être exploité. La salle informatique fournit en effet aux composants informatiques qu’elle contient une alimentation énergétique redondée, provenant de deux sources distinctes, chacune de celle-ci s’avérant capable de prendre en charge la totalité de la puissance électrique nécessaire au fonctionnement du système d’information. Les équipements double-alimentés, fabriqués pour l’exploitation en salle informatique et en Centre de données, sont ainsi simultanément raccordés à chacune de ces deux sources électriques.

Lire la suite
RiskMeasure

SPÉCIFICITÉS DU RISQUE EN SALLE INFORMATIQUE

La gestion du risque en salle informatique impose de tenir compte de ses principales fonctions et caractéristiques associées, au rang desquelles on peut citer la forte concentration d’actifs IT fédérés (matériels et immatériels) d’importance cruciale pour le fonctionnement du Système d’Information : serveurs, zones de stockage de la donnée, équipements actifs de réseau et câbles… ; la salle informatique comporte également des éléments d’infrastructure indispensables à la bonne marche de l’IT, destinés par exemple à assurer l’apport énergétique aux équipements informatiques, à offrir un espace de distribution cohérent et lisible pour le courant faible, à assurer et optimiser la gestion thermodynamique de la salle.

Lire la suite
ComputerRoom

CONCEPTION D’UNE SALLE INFORMATIQUE INTERNALISÉE : L’ ÉCUEIL CLASSIQUE A ÉVITER

Il est quelque fois tout à fait opportun de localiser une salle informatique à l’intérieur des locaux détenus par l’organisation qui en bénéficie, plutôt que d’opter pour les services d’un Centre de données. Plusieurs critères cumulés peuvent conduire à cette décision : un département interne en charge de l’infrastructure bâtiment qui affiche un haut niveau d’expertise et de réactivité dans différentes spécialités clés telles que la distribution électrique, celle du courant faible et/ou la climatisation ; une multiplicité de sites péri-urbains facilitant la mise en œuvre de plans de continuité ; des locaux de facture moderne respectant les derniers standards et règlements, que l’organisation peut aménager en toute autonomie ; une localisation favorable de certains sites sur les plans énergétique et climatique.

Lire la suite
DiskArrayFire

GESTION DU RISQUE EN SALLE INFORMATIQUE – IDENTIFIER LES SOURCES POTENTIELLES D’INCIDENT

En matière d’appréciation des risques pouvant survenir et perturber la production de la salle informatique, disposer d’une grille d’évaluation permet de déterminer les priorités de traitement des menaces, mais ne fournit pas de méthode particulière pour les répertorier en amont de l’évaluation. Typiquement, les sinistres particulièrement spectaculaires que sont les incendies de salles informatiques ou bien les séismes (pour les zones concernées) sont bien présents dans l’esprit des exploitants de salle et donnent par conséquent lieu, quasi-systématiquement, à des mesures de prévention et de protection. Cependant, il existe bien plus de pannes mécaniques de CTA, d’effondrements de faux-plancher à l’aplomb d’un rack surchargé ou d’extinctions accidentelles d’une source énergétique que d’incendies en salle informatique.

Lire la suite
itroomprotection

LA SÉCURITÉ DES SALLES INFORMATIQUES : UNE ACTIVITÉ MULTIDISCIPLINAIRE

L’impact potentiel d’un acte de malveillance, d’une négligence ou bien d’un accident survenant en salle informatique peut s’avérer très élevé compte-tenu de la nature et de la forte concentration des actifs stratégiques qu’elle détient. De plus, la densité énergétique, la rationalisation matérielle et la compartimentation des espaces de distribution qui la caractérisent présupposent la formation des divers intervenants (électriciens, climaticiens, informaticiens, techniciens du bâtiment, experts an qualité de l’air. …) contre les risques de dommages matériels et de blessures. C’est pourquoi le domaine de la sécurité des salles informatiques s’intéresse aussi bien à la protection des actifs matériels et immatériels qu’à celle des personnels, et tient autant compte de la configuration du site que de celles des espaces techniques internes à la salle.

Lire la suite

GESTION THERMODYNAMIQUE EN SALLE : LES APPORTS DE LA MODÉLISATION

L’efficacité réelle des dispositifs de refroidissement d’une salle informatique peut être évaluée par une approche métrologique qui consiste, par exemple, à mesurer la température de l’air en face avant des serveurs et autres équipements IT. Typiquement, des telles mesures peuvent être régulièrement opérées en haut, au milieu et au pied de chaque face avant de baie/rack contenant des actifs matériels à refroidir ; puis les valeurs obtenues sont comparées à la cible théorique parmi la plage proposée par l’ASHRAE au regard de ce que les équipements informatiques peuvent supporter. Cette température cible, qui peut varier d’un actif à l’autre, dépend en partie de la stratégie de résilience et d’efficience IT de l’organisation, elle-même fonction de son secteur d’activité et des impératifs de sa clientèle.

Lire la suite

ANTICIPER LE RISQUE SISMIQUE EN SALLE INFORMATIQUE : PLANCHER TECHNIQUE ET BAIES

Dans les zones à risque sismique, les nouvelles constructions établies sur le territoire national, et dans une moindre mesure les travaux portant sur les bâtiments existants, doivent depuis mai 2011 se conformer aux spécifications de la réglementation parasismique en vigueur. Si la France métropolitaine ne présente pas de zone à risque sismique supérieur au niveau 4 (moyen), ce n’est pas le cas de certains départements et régions d’outre-mer (Guadeloupe, Martinique) pour lesquels ce risque est fort. En addition du danger que représentent les tremblements de terre pour les personnes et des dégâts potentiellement occasionnés sur les structures architecturales, les conséquences d’un séisme sur les infrastructures et équipements d’une salle informatique ou technique peuvent s’avérer désastreuses et occasionner une forte dégradation de l’activité.

Lire la suite

CONSIDERATIONS RELATIVES A LA CONSTRUCTION DES BATIMENTS – DIMENSIONS ET MURS

Tous les locaux disponibles d’un bâtiment donné ne conviennent pas nécessairement à l’accueil de zones techniques telles que les salles informatiques ; souvent, les adaptations requises pour atteindre l’adéquation à cet usage s’avèrent excessivement coûteuses, voire en pratique inatteignables. C’est pourquoi les concepteurs de salles informatiques doivent s’attacher au plus tôt, lors de l’examen des pièces pressenties, à juger de l’atteinte effective ou potentielle de quelques critères d’éligibilité concernant leur conformation architecturale et ce, indépendamment de leur localisation.

Lire la suite
Page 1 sur 212