3 PARAMÈTRES ESSENTIELS POUR LA CONCEPTION D’UNE STRATÉGIE DE REFROIDISSEMENT (3/3)

Suite et fin de notre série de billets concernant l’organisation de l’apport d’air froid en salle informatique. Lors de la mise en place de dispositifs de climatisation, le concepteur de salles informatiques (in-house ou hébergées en centres de données) souhaite également contribuer à l’amélioration de sa performance énergétique pour lesquels différents outils de mesure (proposés par le consortium The Green Grid) sont mondialement employés. En effet, la capacité du DataCenter à diminuer la part de l’énergie non directement utilisée par les équipements IT conditionne sa rentabilité économique et joue un rôle permissif sur la longévité des organes de soutien. Or, le traitement de la dissipation thermique des matériels IT constitue la principale source de consommation énergétique non-strictement IT.

3- Comment optimiser la performance économique du refroidissement en salle informatique ?

Une stratégie immédiate de contrôle économique du poste Refroidissement de la salle consiste d’une part à rechercher des sources de production de froid naturelles, et de l’autre des débouchés commerciaux pour la chaleur produite. Le free-cooling, option qui consiste à exploiter une source de froid environnementale, continuellement ou bien durant certaines périodes, permet de réduire la facture énergétique. Sa mise en œuvre et son maintien en conditions opérationnelles nécessitent toutefois quelques précautions relatives à la nature des fluides employés : échangeurs thermiques pour éviter l’introduction d’air vicié en salle, filtration particulaire de qualité positionnée aux endroits stratégiques, conception de conduites d’eau glacée… . L’implantation géographique du DataCenter s’avère déterminante quant à l’existence de cette possibilité, ainsi que sur la proximité de réseaux urbains de distribution d’énergie thermique disposés à acquérir la chaleur produite.

Par ailleurs, il est intéressant de constater que le Refroidissement est au cœur de la construction du nouvel indicateur tridimensionnel proposé par The Green Grid, le PI (Performance Indicator). Alors qu’il n’est pas rare que les Centres de données affichent de nos jours un PUE proche de 1,2, le PI propose d’aller plus loin en intégrant une dimension d’efficience énergétique du système de refroidissement : tout en demeurant énergétiquement performant, ce dernier permet-il de souscrire aux contraintes de disponibilité et de conformité ASHRAE ? Pour que la fonction refroidissement soit efficiente et pas seulement économiquement efficace, les flux d’air doivent être modélisés afin de concevoir et de maintenir leur confinement (acheminer l’air froid où cela est pertinent, c’est-à-dire, la plupart du temps, en face avant des équipements IT ; canaliser l’air chaud jusqu’aux zones d’extraction). Le zombie-killing, à savoir non seulement l’élimination systématique des matériels inusités, mais aussi l’accélération des projets de dé-commissionnement en souffrance, est complémentaire de cette démarche dans la mesure où le besoin en refroidissement croît proportionnellement à la puissance électrique consommée par l’informatique

Pour se former :

cellaconsilium-logo