CorrosonCI

PROPRETÉ DE L’AIR EN SALLE : SYNTHÈSE DE CE QU’IL FAUT ABSOLUMENT RETENIR

Les spécifications ASHRAE concernant les températures de fonctionnement en salle informatique ainsi que la teneur en humidité (hygrométrie) de son air intérieur sont communément comprises et intégrées dans les actes de conception et d’exploitation. Cependant, concernant la qualité de cet air intérieur, l’ASHRAE propose également un volet encore largement méconnu, dédié à sa propreté et qui s’appuie sur divers standards tels que ISO 14644-1 et ANSI/ISA 71.04-2013.

Lire la suite

Utiliser l’IA pour prévenir l’indisponibilité d’un Centre de données

C’est ce que l’opérateur de Centre de données québecois ROOT Datacenter (2 DC basés à Montréal) propose et revendique : gérer et réduire le risque de rupture de service grâce à l’Intelligence Artificielle et au Machine Learning. Ces technologies sont pourvues par Litbit, un concepteur et fournisseur d’AI personas, lui-même hébergé par ROOT Datacenter. Litbit propose aux entreprises une offre IA-based en accompagnement et soutien des activités humaines, par analyse et surveillance continue des flux d’informations sectorielles pertinentes. Ici, l’Intelligence Artificielle surveille, collecte et analyse en permanence l’ensemble des données d’infrastructure technique du Centre de données par l’intermédiaire de capteurs d’apprentissage : elle améliore ainsi la performance DCIM des exploitants en s’avérant notamment capable de prédire les futures pannes, lesquelles peuvent ainsi être évitées.

RiskMeasure

SPÉCIFICITÉS DU RISQUE EN SALLE INFORMATIQUE

La gestion du risque en salle informatique impose de tenir compte de ses principales fonctions et caractéristiques associées, au rang desquelles on peut citer la forte concentration d’actifs IT fédérés (matériels et immatériels) d’importance cruciale pour le fonctionnement du Système d’Information : serveurs, zones de stockage de la donnée, équipements actifs de réseau et câbles… ; la salle informatique comporte également des éléments d’infrastructure indispensables à la bonne marche de l’IT, destinés par exemple à assurer l’apport énergétique aux équipements informatiques, à offrir un espace de distribution cohérent et lisible pour le courant faible, à assurer et optimiser la gestion thermodynamique de la salle.

Lire la suite
Workshop

TRANSFERT DE SALLE INFORMATIQUE : OPTIMISER LE DÉMÉNAGEMENT A BLANC

Le déménagement à blanc (ou « tir à banc ») constitue l’une des étapes clés de la préparation d’un transfert de salle informatique réussi. Puisqu’il consiste à procéder à l’extinction puis au redémarrage séquencés du contenu d’une salle informatique (avec déconnexion et reconnexion des cordons d’alimentation électrique des équipements IT pour assurer leur décharge électrostatique), son organisation opérationnelle ne diffère pas tellement de celle d’une opération de maintenance d’infrastructure impliquant un arrêt temporaire et complet d’une salle. C’est pourquoi la Maîtrise d’œuvre souhaitera probablement optimiser cet exercice afin d’y incorporer des spécificités propres à la future opération de transfert et préparer les équipes à les affronter.

Lire la suite
Coworkers

ACCÉLÉRER LA REPRISE DU SERVICE APRÈS UN INCIDENT MAJEUR D’EXPLOITATION

Les accidents grave d’exploitation (ceux qui occasionnent une rupture locale de service aux utilisateurs, comme par exemple : une interruption complète de l’alimentation énergétique d’un Centre de données ou d’une salle informatique in-house) sont d’ordinaire couverts, pour leurs principaux impacts, par un Plan de Continuité Informatique. Le PCI s’inscrit lui-même dans le Plan de Continuité d’Activité de l’organisation propriétaire des actifs matériels et immatériels de la sphère IT. L’inaccessibilité locale du service n’est alors généralement par perceptible par l’utilisateur final, dont les requêtes sont redirigées et prises en charge par d’autres nœuds de traitement de l’information. A cet égard, la notion même de Cloud Computing peut être envisagée comme une combinaison des offres IaaS/PaaS/SaaS et d’une fonction de continuité mondialement distribuée parmi les Data Centers des cinq continents. Cette distribution internationale de services simultanément actifs confère à l’offre Cloud la crédibilité nécessaire en matière de résistance aux incidents et induit un partage de la détention et de l’exploitation des actifs entre l’organisation cliente et le fournisseur du service Cloud. Dans le cadre d’une solution SaaS, l’organisation cliente ne possède « que » ses données ; avec une offre PaaS, elle détient et exploite de surcroît les licences d’exploitation et les configurations des systèmes et des applications, tandis que la gestion matérielle au sens large (agencement, énergie, climatisation, maintenance, réseaux, télécoms…) demeure la prérogative du fournisseur de services.

Lire la suite
MotherboardFire

LA PRÉVENTION, PILIER DE LA STRATÉGIE DE LUTTE CONTRE LES INCENDIES EN SALLE INFORMATIQUE

Les départs de feu en salle informatique constituent l’une des menaces les plus redoutées, à raison : la probabilité d’apparition d’un incendie n’est jamais négligeable du fait de la forte concentration de matériels électriquement alimentés. De plus, la fumée issue de la combustion de matériels électroniques s’avère hautement corrosive pour les circuits imprimés et toxique pour les exploitants. Or, dans le schéma de développement d’un feu couvant, typique d’un local informatique, la phase de dégagement de fumée, qui précède l’apparition des flammes et le dégagement de chaleur, est intense et s’exprime sur une longue durée. C’est pourquoi même des départs de feu localisés et circonscrits dans leur périmètre d’apparition occasionnent d’importants dégâts, à long terme et à l’échelle de la salle.

Lire la suite
DiskArrayFire

GESTION DU RISQUE EN SALLE INFORMATIQUE – IDENTIFIER LES SOURCES POTENTIELLES D’INCIDENT

En matière d’appréciation des risques pouvant survenir et perturber la production de la salle informatique, disposer d’une grille d’évaluation permet de déterminer les priorités de traitement des menaces, mais ne fournit pas de méthode particulière pour les répertorier en amont de l’évaluation. Typiquement, les sinistres particulièrement spectaculaires que sont les incendies de salles informatiques ou bien les séismes (pour les zones concernées) sont bien présents dans l’esprit des exploitants de salle et donnent par conséquent lieu, quasi-systématiquement, à des mesures de prévention et de protection. Cependant, il existe bien plus de pannes mécaniques de CTA, d’effondrements de faux-plancher à l’aplomb d’un rack surchargé ou d’extinctions accidentelles d’une source énergétique que d’incendies en salle informatique.

Lire la suite
RiskLevel

APPRÉCIATION DU RISQUE EN SALLE INFORMATIQUE – CONCEVOIR UNE MATRICE D’ÉVALUATION

La concentration et la valeur (financière, opérationnelle…) des actifs matériels et immatériels localisés en salle informatique incitent l’organisation propriétaire à disposer d’une grille de lecture opérationnelle et pragmatique en matière d’analyse et de prévention des risques de sinistres. La constitution d’une cartographie des menaces doit tenir compte de la complexité de l’écosystème technique constitutif de la salle informatique. Pour autant, la diversité des sources potentielles d’incidents ne doit pas conduire à une divergence méthodologique de gestion des risques ni de réduction des menaces. Bien au contraire, il importe de prolonger le pilotage global et inter-cohérent de la salle informatique par son organisation propriétaire jusqu’au management des risques, afin d’éviter les surcoûts et dommages issus d’une appréciation des risques non harmonisée.

Lire la suite

LA GESTION SPECIFIQUE DU DEMENAGEMENT INFORMATIQUE

Les opérations de déménagement de salle informatique, souvent appelées « Move » dans le jargon des professionnels des centres de données et locaux techniques, constituent des projets délicats méritant une méthodologie spécifique. Celle-ci se doit bien sûr de respecter les standards traditionnels en matière de gestion de projet, mais adresse de surcroît les impératifs de maîtrise des risques liés aux phases opérationnelles du déplacement, au premier rang desquels se hisse l’accroissement incontrôlé des plages d’indisponibilité de tout ou partie du service rendu aux utilisateurs finaux.

Lire la suite