PDU

FONCTIONS DES PDU D’ARRIÈRE DE BAIES

Contenu mis à jour le 14 janvier 2018

Distribuer et répartir de façon redondante la fourniture d’électricité au niveau des équipements IT localisés dans les baies informatiques nécessite l’emploi d’unités de distribution d’énergie (PDU – Power Distribution Unit). Matérialisant la terminaison des chaînes de distribution énergétiques en salle, les PDU assurent l’organisation de la capillarité et de la lisibilité nécessaires à l’exploitation. Indispensable lorsque le nombre d’alimentations à connecter peut aisément avoisiner les 70 éléments par rack.

Lire la suite

Utiliser l’IA pour prévenir l’indisponibilité d’un Centre de données

C’est ce que l’opérateur de Centre de données québecois ROOT Datacenter (2 DC basés à Montréal) propose et revendique : gérer et réduire le risque de rupture de service grâce à l’Intelligence Artificielle et au Machine Learning. Ces technologies sont pourvues par Litbit, un concepteur et fournisseur d’AI personas, lui-même hébergé par ROOT Datacenter. Litbit propose aux entreprises une offre IA-based en accompagnement et soutien des activités humaines, par analyse et surveillance continue des flux d’informations sectorielles pertinentes. Ici, l’Intelligence Artificielle surveille, collecte et analyse en permanence l’ensemble des données d’infrastructure technique du Centre de données par l’intermédiaire de capteurs d’apprentissage : elle améliore ainsi la performance DCIM des exploitants en s’avérant notamment capable de prédire les futures pannes, lesquelles peuvent ainsi être évitées.

ServersRear

ASSURER LA DOUBLE-ALIMENTATION ÉNERGÉTIQUE DE L’IT DE BOUT EN BOUT

Dans le cas idéal, aucun équipement IT électriquement mono-alimenté ne devrait être accepté en salle informatique pour y être exploité. La salle informatique fournit en effet aux composants informatiques qu’elle contient une alimentation énergétique redondée, provenant de deux sources distinctes, chacune de celle-ci s’avérant capable de prendre en charge la totalité de la puissance électrique nécessaire au fonctionnement du système d’information. Les équipements double-alimentés, fabriqués pour l’exploitation en salle informatique et en Centre de données, sont ainsi simultanément raccordés à chacune de ces deux sources électriques.

Lire la suite

L’Uptime Institute lance un programme de certification TIER pour les DC préfabriqués et modulaires

Dans un contexte de croissance des implantations edge-computing, le nouveau programme « TIER-Ready » permet à présent aux fabricants de travailler avec l’Uptime Institute pour valider les conceptions spécifiques de leurs solutions pré-construites. La conformité TIER ciblée, anticipée au stade de la fabrication, permet ainsi aux organisations clientes de ces modules d’accélérer leur propre processus de certification UI et d’en réduire le coût, tout en bénéficiant du niveau requis en matière de garantie de continuité de fonctionnement en cas d’incident. Les sociétés Compass Datacenters, Schneider Electric et Huawei ont notamment adhéré à ce programme.

RiskMeasure

SPÉCIFICITÉS DU RISQUE EN SALLE INFORMATIQUE

La gestion du risque en salle informatique impose de tenir compte de ses principales fonctions et caractéristiques associées, au rang desquelles on peut citer la forte concentration d’actifs IT fédérés (matériels et immatériels) d’importance cruciale pour le fonctionnement du Système d’Information : serveurs, zones de stockage de la donnée, équipements actifs de réseau et câbles… ; la salle informatique comporte également des éléments d’infrastructure indispensables à la bonne marche de l’IT, destinés par exemple à assurer l’apport énergétique aux équipements informatiques, à offrir un espace de distribution cohérent et lisible pour le courant faible, à assurer et optimiser la gestion thermodynamique de la salle.

Lire la suite

Facebook prévoit l’ouverture prochaine du code de LogDevice

Le réseau social poursuit sa stratégie de contribution au monde Open Source avec l’annonce, lors de la conférence @Scale 2017, de la prochaine mise à disposition du code C++ de l’application-maison LogDevice, encore en cours d’amélioration. Distribuée à l’échelle mondiale au niveau des centres de données détenus par Facebook, la solution permet la prise en charge proactive des transactions à l’occurrence d’une panne ou d’un incident de performance, tandis que la source du problème est identifiée et le retour à la normale opéré. La réinjection des données et la synchronisation de celles-ci vers et depuis les différents DataCenter surviennent ensuite sans perte des transactions initiées par les utilisateurs, assurant ainsi l’homogénéité du contenu proposé d’un bout à l’autre de la planète.

Coworkers

ACCÉLÉRER LA REPRISE DU SERVICE APRÈS UN INCIDENT MAJEUR D’EXPLOITATION

Les accidents grave d’exploitation (ceux qui occasionnent une rupture locale de service aux utilisateurs, comme par exemple : une interruption complète de l’alimentation énergétique d’un Centre de données ou d’une salle informatique in-house) sont d’ordinaire couverts, pour leurs principaux impacts, par un Plan de Continuité Informatique. Le PCI s’inscrit lui-même dans le Plan de Continuité d’Activité de l’organisation propriétaire des actifs matériels et immatériels de la sphère IT. L’inaccessibilité locale du service n’est alors généralement par perceptible par l’utilisateur final, dont les requêtes sont redirigées et prises en charge par d’autres nœuds de traitement de l’information. A cet égard, la notion même de Cloud Computing peut être envisagée comme une combinaison des offres IaaS/PaaS/SaaS et d’une fonction de continuité mondialement distribuée parmi les Data Centers des cinq continents. Cette distribution internationale de services simultanément actifs confère à l’offre Cloud la crédibilité nécessaire en matière de résistance aux incidents et induit un partage de la détention et de l’exploitation des actifs entre l’organisation cliente et le fournisseur du service Cloud. Dans le cadre d’une solution SaaS, l’organisation cliente ne possède « que » ses données ; avec une offre PaaS, elle détient et exploite de surcroît les licences d’exploitation et les configurations des systèmes et des applications, tandis que la gestion matérielle au sens large (agencement, énergie, climatisation, maintenance, réseaux, télécoms…) demeure la prérogative du fournisseur de services.

Lire la suite

Malgré le Brexit, OVH poursuit (notamment) son développement au Royaume-Uni

OVH inaugure comme prévu un Centre de données au sud-est de Londres, le premier d’une série de trois sites outre-manche, les deux autres étant dédiés à la continuité de service et à la reprise de celui-ci à l’occurrence d’un sinistre. Pas de modification du plan de route pour le spécialiste français de l’hébergement et du cloud computing, depuis l’annonce du retrait du Royaume-Uni de l’Union Européenne. Ces investissements s’inscrivent d’ailleurs dans le cadre d’une campagne plus vaste d’internationalisation des services de la société (Allemagne, Pologne, Singapour, Australie ; et à l’horizon 2020 : Espagne, Italie, Pays-Bas et États-unis). Le DataCenter UK n’offrira pas d’hébergement type colocation.

Panne informatique de British Airways : une conjonction de causes classiques

La compagnie aérienne British Airways s’est récemment exprimée quant aux causes de la panne informatique ayant récemment impacté 75.000 de ses passagers. Celles-ci participent de deux thèmes invariablement localisés dans le trio de tête des études statistiques internationales de ces dernières années  (comme celles du Ponemon Institute) et qui concernent les arrêts de production des Centres de données : l’erreur humaine et l’alimentation énergétique. Particularité intéressante de cet incident, c’est lors de la remise en fonction de la source énergétique que les incidents informatiques auraient débuté dans le DC de la compagnie britannique…

DiskArrayFire

GESTION DU RISQUE EN SALLE INFORMATIQUE – IDENTIFIER LES SOURCES POTENTIELLES D’INCIDENT

En matière d’appréciation des risques pouvant survenir et perturber la production de la salle informatique, disposer d’une grille d’évaluation permet de déterminer les priorités de traitement des menaces, mais ne fournit pas de méthode particulière pour les répertorier en amont de l’évaluation. Typiquement, les sinistres particulièrement spectaculaires que sont les incendies de salles informatiques ou bien les séismes (pour les zones concernées) sont bien présents dans l’esprit des exploitants de salle et donnent par conséquent lieu, quasi-systématiquement, à des mesures de prévention et de protection. Cependant, il existe bien plus de pannes mécaniques de CTA, d’effondrements de faux-plancher à l’aplomb d’un rack surchargé ou d’extinctions accidentelles d’une source énergétique que d’incendies en salle informatique.

Lire la suite
Page 1 sur 212