ANTICIPER LE RISQUE SISMIQUE EN SALLE INFORMATIQUE : PLANCHER TECHNIQUE ET BAIES

Dans les zones à risque sismique, les nouvelles constructions établies sur le territoire national, et dans une moindre mesure les travaux portant sur les bâtiments existants, doivent depuis mai 2011 se conformer aux spécifications de la réglementation parasismique en vigueur. Si la France métropolitaine ne présente pas de zone à risque sismique supérieur au niveau 4 (moyen), ce n’est pas le cas de certains départements et régions d’outre-mer (Guadeloupe, Martinique) pour lesquels ce risque est fort. En addition du danger que représentent les tremblements de terre pour les personnes et des dégâts potentiellement occasionnés sur les structures architecturales, les conséquences d’un séisme sur les infrastructures et équipements d’une salle informatique ou technique peuvent s’avérer désastreuses et occasionner une forte dégradation de l’activité.

Lire la suite

CHOISIR UNE SOLUTION D’HEBERGEMENT ADAPTEE A SON METIER

Le marché de l’hébergement d’infrastructures et de services IT propose un large éventail de solutions, depuis l’hébergement « sec » (sans aucune forme d’infogérance) et/ou « neutre » (sans relation de dépendance vis-à-vis des FAI, constructeurs et éditeurs informatiques) jusqu’aux offres totalement intégrées « Software as a Service (SaaS) ». Dans ce dernier cas, l’organisation cliente loue un droit d’utilisation logicielle et son implication en matière d’infrastructure se limite à adapter son propre système d’information pour exploiter au mieux la solution Cloud.

Lire la suite

CONCEVOIR LE CAHIER DES CHARGES POUR L’HEBERGEMENT D’UNE SALLE INFORMATIQUE : LES CARACTERISTIQUES FONDAMENTALES

Initier une consultation pour l’externalisation d’une salle informatique, puis sélectionner la meilleure offre parmi celles soumises par les hébergeurs et exploitants de centres de données, implique la formalisation d’une expression de besoin rigoureuse et exhaustive. Celle-ci doit rendre compte des aspects quantitatifs et du niveau de qualité attendus pour chaque service et processus d’infrastructure support du système d’information, ainsi que s’avérer précise en matière de périmètre confié, selon que l’on souhaite déléguer telle ou telle partie de l’exploitation courante.

Lire la suite

L’ECLAIRAGE DE SECURITE DANS LES LOCAUX INFORMATIQUES : APPORT DES BAES ET DES BAPI

Lorsque survient un sinistre majeur, l’éclairage standard (dit : normal) et l’éclairage de secours (dit : de remplacement) de la salle informatique ou du Centre de données peuvent s’avérer tous deux inopérants : dans ce cas de figure, il n’existe plus aucune source d’énergie disponible pour assurer l’éclairage des locaux informatiques et la priorité consiste à permettre l’évacuation des personnels dans des conditions optimales de sécurité. Plus rarement, les deux acheminements électriques de la fonction éclairage peuvent se montrer simultanément défaillants tandis que la distribution électrique de l’IT continue à remplir pleinement sa mission. Les opérations en salle deviennent alors plus délicates.

Lire la suite

MISE A LA TERRE ET MISE A LA MASSE DE LA SALLE INFORMATIQUE

La mise à la terre d’une salle informatique répond prioritairement à un seul objectif : protéger les personnes contre les risques d’électrocution. Il s’agit donc d’un procédé sécuritaire qui s’inscrit pleinement dans le dispositif général de mise à la terre du bâtiment : toute implémentation de mise à la terre spécifique à l’IT est à proscrire absolument. Le raccordement de la salle informatique à la terre permet d’évacuer les courants électriques de fuite vers l’extérieur du bâtiment tandis que les dispositifs de disjonction différentiels assurent la mise hors-tension des secteurs impactés (la segmentation de la disjonction s’avère donc primordiale en matière de limitation des arrêts de service qui en découlent).

Lire la suite

LA GESTION DE L’ELECTRICITE STATIQUE EN SALLE INFORMATIQUE

Les objets non-conducteurs de l’électricité (revêtements plastiques, polymères de l’industrie textile, papiers, emballages…) ne sont pas pour autant électriquement neutres. Par contact répété avec d’autres objets électro-conducteurs ou non, ils peuvent accumuler une charge électrique à leur surface, générer un champ électrostatique et devenir ainsi la cause de soudaines décharges électrostatiques, phénomène difficilement prévisible et reproductible de courant fugace de haute tension (plusieurs milliers de volts), destructeur pour les circuits électroniques.

Lire la suite

CHOISIR UN AXE D’AUDIT POUR SON SYSTEME D’INFORMATION

Résoudre les problèmes avant qu’ils ne se produisent lorsqu’il est possible, à moindre coût, de s’affranchir des causes de leur apparition : toutes les formes d’audit du Système d’Information posent cet objectif pratique comme dénominateur commun. S’il est important d’allouer les ressources nécessaires à un examen serein et libéré des contraintes ordinaires de production, les sujets d’étude sont si variés que l’audit du SI n’est véritablement efficace que lorsque thématiquement piloté. Quelques exemples :

Lire la suite

CLOUD PUBLIC VS. CLOUD PRIVE

Les collaborateurs des entreprises modernes accèdent au SI professionnel au moyen de matériels toujours plus diversifiés, non nécessairement détenus par l’employeur, depuis des méthodes et points de connexion échappant parfois à son contrôle : tablettes semi-pro utilisées tant à la maison qu’au bureau en mode BYOD, télétravail partiel, astreinte assurée depuis un smartphone, personnels nomades jonglant avec PC fixes personnels à domicile et ultra-portables alloués par l’entreprise…

Lire la suite

LA VIDEO-SURVEILLANCE DES SALLES INFORMATIQUES

La vidéo-protection des salles informatiques et des centres de données prolonge le contrôle d’accès physique jusqu’au cœur des dispositifs sensibles qui détiennent des données opérationnelles, voire confidentielles. Elle s’impose non seulement dans le cas d’infrastructures mutualisées entre plusieurs entités, afin de compléter le dispositif global d’habilitation périmétrique, mais concerne également les salles privatives du fait de la multiplicité de provenance et de compétence des intervenants : prestataires intégrateurs, électriciens, personnels d’entretien, exploitants de l’infogérance, professionnels de la climatisation…

Lire la suite

LUTTE CONTRE LES INCENDIES : LES FLUIDES D’EXTINCTION NOUVELLE GENERATION

Dans le cadre de la recherche constante de la limitation de la propagation des incendies et en dépit des efforts de prévention, une attention particulière doit être accordée au traitement efficace des foyers potentiellement détectés.

En la matière, plusieurs critères de sélection orientent les concepteurs et les exploitants de salles informatiques vers la mise en œuvre de dispositifs incorporant de nouveaux types de fluides d’extinction qui se posent en alternative des solutions traditionnelles à base de gaz inertes, ou bien comme une amélioration substantielle de ces dernières.

Lire la suite
Page 3 sur 3123