Coworkers

ACCÉLÉRER LA REPRISE DU SERVICE APRÈS UN INCIDENT MAJEUR D’EXPLOITATION

Les accidents grave d’exploitation (ceux qui occasionnent une rupture locale de service aux utilisateurs, comme par exemple : une interruption complète de l’alimentation énergétique d’un Centre de données ou d’une salle informatique in-house) sont d’ordinaire couverts, pour leurs principaux impacts, par un Plan de Continuité Informatique. Le PCI s’inscrit lui-même dans le Plan de Continuité d’Activité de l’organisation propriétaire des actifs matériels et immatériels de la sphère IT. L’inaccessibilité locale du service n’est alors généralement par perceptible par l’utilisateur final, dont les requêtes sont redirigées et prises en charge par d’autres nœuds de traitement de l’information. A cet égard, la notion même de Cloud Computing peut être envisagée comme une combinaison des offres IaaS/PaaS/SaaS et d’une fonction de continuité mondialement distribuée parmi les Data Centers des cinq continents. Cette distribution internationale de services simultanément actifs confère à l’offre Cloud la crédibilité nécessaire en matière de résistance aux incidents et induit un partage de la détention et de l’exploitation des actifs entre l’organisation cliente et le fournisseur du service Cloud. Dans le cadre d’une solution SaaS, l’organisation cliente ne possède « que » ses données ; avec une offre PaaS, elle détient et exploite de surcroît les licences d’exploitation et les configurations des systèmes et des applications, tandis que la gestion matérielle au sens large (agencement, énergie, climatisation, maintenance, réseaux, télécoms…) demeure la prérogative du fournisseur de services.

Lire la suite

CHOISIR UNE SOLUTION D’HEBERGEMENT ADAPTEE A SON METIER

Le marché de l’hébergement d’infrastructures et de services IT propose un large éventail de solutions, depuis l’hébergement « sec » (sans aucune forme d’infogérance) et/ou « neutre » (sans relation de dépendance vis-à-vis des FAI, constructeurs et éditeurs informatiques) jusqu’aux offres totalement intégrées « Software as a Service (SaaS) ». Dans ce dernier cas, l’organisation cliente loue un droit d’utilisation logicielle et son implication en matière d’infrastructure se limite à adapter son propre système d’information pour exploiter au mieux la solution Cloud.

Lire la suite

QUALIFICATION DU MODELE DES SERVICES : CONCEVOIR LE CAHIER DES CHARGES POUR L’HEBERGEMENT D’UNE SALLE INFORMATIQUE

En addition des caractéristiques fondamentales d’une infrastructure informatique externalisée (agencement des matériels, fourniture d’énergie, climatisation, raccordements aux backbones Télécom…), le cahier des charges adressé aux exploitants des Centres de données potentiellement soumissionnaires doit prendre en compte la nature et le niveau de performance des services pourvus en contexte d’exploitation courante, et ce dès l’initiation de la consultation.

Lire la suite

CLOUD PUBLIC VS. CLOUD PRIVE

Les collaborateurs des entreprises modernes accèdent au SI professionnel au moyen de matériels toujours plus diversifiés, non nécessairement détenus par l’employeur, depuis des méthodes et points de connexion échappant parfois à son contrôle : tablettes semi-pro utilisées tant à la maison qu’au bureau en mode BYOD, télétravail partiel, astreinte assurée depuis un smartphone, personnels nomades jonglant avec PC fixes personnels à domicile et ultra-portables alloués par l’entreprise…

Lire la suite