Le plus grand Data Center du monde pourrait être construit à l’intérieur du cercle polaire arctique

C’est en tout cas l’intention de la société Kolos Norway, qui a levé pour ce faire l’équivalent de plusieurs millions d’euros grâce à des financements nationaux. Le Centre de données profiterait du potentiel hydroélectrique du site de la commune norvégienne de Ballangen (68° 18′ 23″ N, comté du Nordland) et pourrait à terme proposer une puissance énergétique globale dépassant le Gigawatt pour un unique site de 4 bâtiments, au total plus étendu que le Data Center de Langfang (Chine, province de Hebei) qui occupe déjà près de 585 000 m2, un record. Bien entendu, la fraîcheur du climat arctique permettra d’utiliser le free-cooling à air contribuera à la performance énergétique de cette installation dont par ailleurs, 100% des sources électriques seront renouvelables.


MotherboardFire

LA PRÉVENTION, PILIER DE LA STRATÉGIE DE LUTTE CONTRE LES INCENDIES EN SALLE INFORMATIQUE

Les départs de feu en salle informatique constituent l’une des menaces les plus redoutées, à raison : la probabilité d’apparition d’un incendie n’est jamais négligeable du fait de la forte concentration de matériels électriquement alimentés. De plus, la fumée issue de la combustion de matériels électroniques s’avère hautement corrosive pour les circuits imprimés et toxique pour les exploitants. Or, dans le schéma de développement d’un feu couvant, typique d’un local informatique, la phase de dégagement de fumée, qui précède l’apparition des flammes et le dégagement de chaleur, est intense et s’exprime sur une longue durée. C’est pourquoi même des départs de feu localisés et circonscrits dans leur périmètre d’apparition occasionnent d’importants dégâts, à long terme et à l’échelle de la salle.

Lire la suite
Logistics4.0

EDGE COMPUTING : LES APPORTS DU MICRO-DATACENTER

De façon parallèle et complémentaire à l’essor du cloud computing, l’edge computing, qui consiste pour une organisation à relayer la puissance de calcul IT au plus près de ses utilisateurs, se satisfait de moins en moins des petites salles informatiques implantées dans les agences locales, magasins, centres de distribution, plateformes logistiques  et autres succursales. Ces locaux techniques d’appoint subissent généralement les contraintes structurantes de leur bâtiment d’accueil, dont l’architecture est rarement repensée dans l’objectif d’accueillir une salle informatique de qualité déclinant les normes et standards de leur entité d’appartenance. Il n’est pas rare de trouver un serveur à même le sol poussiéreux, faute de place dans le demi-rack positionné au sein d’un local insuffisamment climatisé servant par ailleurs d’entrepôt pour consommables informatiques…

Lire la suite

CE QUE LA SALLE INFORMATIQUE N’EST PAS

Qu’elle soit localisée en Centre de Données ou « in house », au sein d’un bâtiment privatif, la salle informatique concentre un grand nombre d’actifs matériels et immatériels précieux qui font l’objet de fréquentes interventions nécessaires à leur maintien en conditions opérationnelles. La densité d’équipements, conjuguée à la multiplicité des changements exigés par les évolutions du service, précipitent parfois l’accumulation de mauvaises habitudes au risque d’oublier, avec des conséquences dommageables, que le salle informatique n’est pas…

Lire la suite

GESTION THERMODYNAMIQUE EN SALLE : LES APPORTS DE LA MODÉLISATION

L’efficacité réelle des dispositifs de refroidissement d’une salle informatique peut être évaluée par une approche métrologique qui consiste, par exemple, à mesurer la température de l’air en face avant des serveurs et autres équipements IT. Typiquement, des telles mesures peuvent être régulièrement opérées en haut, au milieu et au pied de chaque face avant de baie/rack contenant des actifs matériels à refroidir ; puis les valeurs obtenues sont comparées à la cible théorique parmi la plage proposée par l’ASHRAE au regard de ce que les équipements informatiques peuvent supporter. Cette température cible, qui peut varier d’un actif à l’autre, dépend en partie de la stratégie de résilience et d’efficience IT de l’organisation, elle-même fonction de son secteur d’activité et des impératifs de sa clientèle.

Lire la suite

APPROCHES SECTORIELLES DE LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

Considérant les limites de l’indicateur historique de performance énergétique P.U.E. (pour Power Usage Effectiveness), le consortium The Green Grid propose depuis juin 2016 un nouveau modèle d’évaluation qui introduit les critères d’efficience et de résilience en matière de gestion thermique, nommé P.I. (pour Performance Indicator). L’intérêt de P.I. réside notamment dans sa capacité prédictive qui introduit les notions de conformité thermique (mesure du taux d’équipements IT bénéficiant de conditions thermiques favorables) et de résilience thermique (mesure du taux d’équipements IT bénéficiant de conditions thermiques acceptables en contexte de panne ou de maintenance de la fonction climatisation).

Lire la suite

Plus qu’un mois pour se préparer à la nouvelle règlementation « Inspection des climatiseurs »

A partir du 1er avril 2017, les « systèmes complexes » de production de froid, autrement dit, au sens de l’arrêté du 15 décembre 2016, les dispositifs de réfrigération, de climatisation ainsi que les pompes à chaleur réversibles de puissance frigorifique supérieure ou égale à 12 kW et utilisés à d’autres fins que le simple confort des collaborateurs, devront faire l »objet d’une inspection périodique par un prestataire officiellement certifié par un organisme indépendant. Les exploitants de DataCenters et les responsables GTB devront préparer un dossier technique détaillé qui complètera l’examen sur site des installations en production.

OPTIMISER LE TCO DE LA FILTRATION PARTICULAIRE

Le pouvoir filtrant d’un filtre particulaire de salle informatique augmente avec sa durée d’utilisation. Son rôle consistant précisément à s’encrasser en lieu et place des équipements qu’il protège, l’accumulation de particules sur le filtre contribue à renforcer sa capacité d’obstruction vis-à-vis des futures particules indésirables présentes dans le flux d’air entrant. S’il convient de remplacer régulièrement les filtres particulaires d’un centre de données, ce n’est pas donc à cause d’une diminution de leur pouvoir filtrant, mais plutôt parce-que, mal évaluée et mal gérée, l’altération de leur efficacité énergétique constitue le principal centre de surcoût du poste filtration particulaire.

Lire la suite

QUALITÉ DE L’AIR EN SALLE : LES 2 GRANDS TYPES DE FILTRATION

La menace que représentent les polluants transportés par l’air pour la production informatique est souvent sous-estimée, car bien au-dessous des seuils naturels de perception visuelle et olfactive. Ils constituent pourtant l’un des principaux facteurs de dégradation des composants électroniques dont regorgent les salles informatiques. Les catégories de moyens préventifs d’assainissement de l’air, avant que celui-ci ne soit acheminé en salle, sont subdivisées en deux grandes familles : la filtration particulaire et la filtration moléculaire.

Lire la suite

LTE-NRU : LES FONDAMENTAUX D’UNE CONCEPTION RÉUSSIE

Puisque les Locaux Techniques d’Étage (LTE) relèvent de la plupart des problématiques de conception rencontrées par ailleurs lors de la constitution des salles techniques et informatiques, il devient possible d’anticiper la nature et le dimensionnement des différents chantiers qui président à leur mise en place et/ou leur optimisation. La création d’un modèle documentaire de référence par type de local permet de transmettre les spécifications techniques aux différentes spécialités à l’œuvre sur le terrain de la conception, tout en motivant et qualifiant les écarts ponctuels à la cible, lorsqu’un compromis tenant compte de la confirmation architecturale du bâtiment s’avère nécessaire.

Lire la suite
Page 2 sur 41234