Interxion acquis par Digital Realty

Le futur ensemble pèsera un peu plus de 10% du marché mondial de la colocation en Datacenter. A titre comparatif, Equinix, leader sur ce domaine, génère environ 13% des revenus de cette activité. Dirigée par William Stein (CEO actuel de Digital Realty), la société fusionnée bénéficiera notamment du programme d’investissement d’Interxion. En effet, le fournisseur européen de services de Datacenters a d’ores et déjà planifié une augmentation capacitaire énergétique globale de l’ordre de 40%. Les deux entités Digital Realty et Interxion comptent également jouer la carte de la complémentarité stratégique (colocation de détail vs. (co)-location en gros) et réaliser d’importantes économies d’échelle. A noter qu’en termes de nombre d’implantations, Digital Realty affiche à présent le nombre record de 265 unités.

Uptime Institute : pour en finir avec l’ « erreur humaine »

Le célèbre créateur du standard Tier s’interroge sur les causes des arrêts de production dans nos SI modernes. Et en particulier, sur la prédominance de l’ « erreur humaine » comme résultante de l’analyse causale d’une catastrophe numérique. En effet, dans nos SI modernes, articulés autour des salles informatiques et des Datacenters, le facteur humain semble presque incongru. L’ « erreur humaine » ne serait-elle pas devenue une expression valise qui masque une réelle lacune de cohérence stratégique ? Les exploitants sont-ils vraiment responsables lorsque l’organisation globale est défaillante ?

La synthèse de l’étude de l’UI invite froidement à ne pas attendre de miracle technologique tant que la gestion des actifs IT demeure fantaisiste. Par exemple, lorsque la gestion des changements est inconsistante. Ou que la gestion des infrastructures logiques fait oublier l’existence des équipements sous-jacents. Il s’agit donc de rehausser le niveau de rigueur en incluant les exploitants dans cette démarche d’amélioration continue. Sous-estimer la valeur opérationnelle du matériel informatique débouche immanquablement sur de brutaux retours à la réalité.

Jiangsu Shagang devient le principal actionnaire de Global Switch

Par l’acquisition de 24% de Global Switch, le géant sidérurgique chinois consolide sa stratégie de diversification : Jangsu Shagang (alias Sha-steel) détient à présent 49,9 % du capital de l’opérateur aux 12 centres de données d’envergure internationale – et aux 4 projets de nouvelle implantation.

Cette vente de la dernière participation d’Aldersgate (filiale d’investissements de Reuben Brothers Ltd) parachève la prise de contrôle de Global Switch par des acteurs économiques chinois : suite à la consolidation, en janvier 2018, de l’implication d’Elegant Jubilee dans le capital de G.S., le consortium d’investissements chinois soutenu par Jiangsu Shagang en possédait déjà 51%.

L’opérateur de Datacenters précise que cette acquisition ne remet aucunement en cause les accords de financement souscrits par ailleurs.

Solarflare annonce une accélération radicale des applications Cloud

Se passer du noyau système pour la gestion de la couche réseau, tel est le propos de la solution logicielle Solarflare Cloud Onload. Développée pour les principales distributions Linux du marché et conçue pour collaborer avec les cartes réseau Solarflare XtremeScale, Cloud Onload ne nécessiterait aucune réécriture des modules software qui en bénéficient. La réduction du nombre d’interruptions processeur et l’allègement de la sollicitation de la mémoire accroissent notamment les performances des load-balancers logiciels, des bases de données en mémoire et des services web.

Un datacenter séisme-compatible en Californie

Ragingwire débute la construction d’un Datacenter à Santa Clara, au coeur de la Silicon Valley. Au rang des objectifs : la continuité de service IT à l’occurrence d’un séisme dans cette région particulièrement exposée. Ragingwire répercute ainsi l’expérience capitalisée par le groupe groupe NTT -Nippon Telegraph and Telephone- Communications, auquel il appartient. Notamment, le bâtiment bénéficiera d’un système d’isolation de base ayant déjà fait ses preuves en conditions réelles au Japon. Pas de précision pour le moment quant à la stratégie de filtrage moléculaire des gaz issus du volcanisme effusif corrolaire d’un séisme de la côte ouest des Etats-Unis.

NVIDIA s’offre Mellanox et consolide son positionnement Datacenter

Pour près de 7 milliards de dollars, le concepteur de GPU confirme son positionnement sur le marché du HPC (High Performance Computing). L’évolution des technologies d’analyse massive de données entraîne une augmentation drastique du trafic est-ouest dans les Datacenters. C’est pourquoi NVIDIA acquiert Mellanox, un spécialiste de la performance des interconnexions réseau, au détriment de l’offre de rachat d’Intel. Partenaires de longue date, les deux sociétés collaborent régulièrement. Elles envisagent ainsi le Datacenter comme nativement pourvu, à terme, d’une puissance globalisée de calcul haute performance.

Singapour – Global Switch inaugure son second Datacenter

Après une première implantation avenue Tai Seng, dans l’est de l’île, le nouveau Datacenter Global Switch de Woodlands (Singapour) est à présent opérationnel. Le bâtiment, entièrement construit à cet usage, affiche 30 MW de puissance énergétique disponibles et un PUE de 1.34, un excellent résultat dans cette région du monde. Avec ses 7 niveaux comprenant 25000 mètres carrés de surface exploitable, le Datacenter bénéficie d’une interconnexion réseau performante avec le nœud stratégique de Tai Seng, ainsi qu’une conformité aux dispositions drastiques de l’Autorité monétaire de Singapour (MAS), notamment en matière de contrôle d’accès physique. L’opérateur China Telecom Global y exploite d’ores et déjà quelques centaines de baies ainsi qu’un NOC autonome.

CloudEngine 16800 : le commutateur Datacenter Huawei qui intègre une puce IA

Malgré la grande méfiance que le constructeur chinois suscite chez un nombre croissant de pays et d’entreprises qui craignent pour la confidentialité et la sécurité de leurs activités, Huawei a récemment présenté ce qu’il annonce comme la première gamme de commutateurs capables d’utiliser l’intelligence artificielle. Les objectifs affichés à l’attention des Datacenters : supprimer drastiquement la latence réseau, adapter en temps réel les modèles de trafic aux conditions du transport de la donnée et fournir une base réseau compatible avec les applications basées IA.

FLAP-D vs. Pays nordiques : Google investit 600 M€ au Danemark

Le géant du web compte bien profiter du potentiel danois en matière d’énergie renouvelable pour son 5ème Datacenter européen à Fredericia. Au moyen de dispositions contractuelles d’investissement type PPA (Power Purchase Agreements) dans l’éolien et le solaire, Google sera  en mesure d’alimenter son centre de données danois directement auprès des fournisseurs locaux. L’emploi de techniques d’apprentissage automatique (Machine learning) permettra l’optimisation de la performance énergétique du centre de données dont le lancement débutera en 2021.

Cloudflare s’installe en Data center à Lagos

Cloudflare, le fournisseur de services Cloud DNS, CDN, DDoS et Reverse-Proxy a de bonnes raisons de livrer ceux-ci directement au Nigeria, plutôt que depuis l’Europe : sa 155ème présence mondiale en Data Center lui permet d’adresser localement le pays le plus peuplé d’Afrique, moteur économique de l’Afrique de l’Ouest.

Parmi ses 193 millions d’habitants, le taux d’adoption d’un appareil mobile est de 84% et domine les habitudes en matière de connectivité. Dans la ville-qui-ne-dort-jamais, Cloudflare bénéficie à la fois de l’IXP Nigeria et du tout nouveau point d’échange WAF-IX (West Africa Internet Exchange).