Facebook prévoit l’ouverture prochaine du code de LogDevice

Le réseau social poursuit sa stratégie de contribution au monde Open Source avec l’annonce, lors de la conférence @Scale 2017, de la prochaine mise à disposition du code C++ de l’application-maison LogDevice, encore en cours d’amélioration. Distribuée à l’échelle mondiale au niveau des centres de données détenus par Facebook, la solution permet la prise en charge proactive des transactions à l’occurrence d’une panne ou d’un incident de performance, tandis que la source du problème est identifiée et le retour à la normale opéré. La réinjection des données et la synchronisation de celles-ci vers et depuis les différents DataCenter surviennent ensuite sans perte des transactions initiées par les utilisateurs, assurant ainsi l’homogénéité du contenu proposé d’un bout à l’autre de la planète.

ComputerRoom

CONCEPTION D’UNE SALLE INFORMATIQUE INTERNALISÉE : L’ ÉCUEIL CLASSIQUE A ÉVITER

Il est quelque fois tout à fait opportun de localiser une salle informatique à l’intérieur des locaux détenus par l’organisation qui en bénéficie, plutôt que d’opter pour les services d’un Centre de données. Plusieurs critères cumulés peuvent conduire à cette décision : un département interne en charge de l’infrastructure bâtiment qui affiche un haut niveau d’expertise et de réactivité dans différentes spécialités clés telles que la distribution électrique, celle du courant faible et/ou la climatisation ; une multiplicité de sites péri-urbains facilitant la mise en œuvre de plans de continuité ; des locaux de facture moderne respectant les derniers standards et règlements, que l’organisation peut aménager en toute autonomie ; une localisation favorable de certains sites sur les plans énergétique et climatique.

Lire la suite

Le plus grand Data Center du monde pourrait être construit à l’intérieur du cercle polaire arctique

C’est en tout cas l’intention de la société Kolos Norway, qui a levé pour ce faire l’équivalent de plusieurs millions d’euros grâce à des financements nationaux. Le Centre de données profiterait du potentiel hydroélectrique du site de la commune norvégienne de Ballangen (68° 18′ 23″ N, comté du Nordland) et pourrait à terme proposer une puissance énergétique globale dépassant le Gigawatt pour un unique site de 4 bâtiments, au total plus étendu que le Data Center de Langfang (Chine, province de Hebei) qui occupe déjà près de 585 000 m2, un record. Bien entendu, la fraîcheur du climat arctique permettra d’utiliser le free-cooling à air contribuera à la performance énergétique de cette installation dont par ailleurs, 100% des sources électriques seront renouvelables.


Coworkers

ACCÉLÉRER LA REPRISE DU SERVICE APRÈS UN INCIDENT MAJEUR D’EXPLOITATION

Les accidents grave d’exploitation (ceux qui occasionnent une rupture locale de service aux utilisateurs, comme par exemple : une interruption complète de l’alimentation énergétique d’un Centre de données ou d’une salle informatique in-house) sont d’ordinaire couverts, pour leurs principaux impacts, par un Plan de Continuité Informatique. Le PCI s’inscrit lui-même dans le Plan de Continuité d’Activité de l’organisation propriétaire des actifs matériels et immatériels de la sphère IT. L’inaccessibilité locale du service n’est alors généralement par perceptible par l’utilisateur final, dont les requêtes sont redirigées et prises en charge par d’autres nœuds de traitement de l’information. A cet égard, la notion même de Cloud Computing peut être envisagée comme une combinaison des offres IaaS/PaaS/SaaS et d’une fonction de continuité mondialement distribuée parmi les Data Centers des cinq continents. Cette distribution internationale de services simultanément actifs confère à l’offre Cloud la crédibilité nécessaire en matière de résistance aux incidents et induit un partage de la détention et de l’exploitation des actifs entre l’organisation cliente et le fournisseur du service Cloud. Dans le cadre d’une solution SaaS, l’organisation cliente ne possède « que » ses données ; avec une offre PaaS, elle détient et exploite de surcroît les licences d’exploitation et les configurations des systèmes et des applications, tandis que la gestion matérielle au sens large (agencement, énergie, climatisation, maintenance, réseaux, télécoms…) demeure la prérogative du fournisseur de services.

Lire la suite

Malgré le Brexit, OVH poursuit (notamment) son développement au Royaume-Uni

OVH inaugure comme prévu un Centre de données au sud-est de Londres, le premier d’une série de trois sites outre-manche, les deux autres étant dédiés à la continuité de service et à la reprise de celui-ci à l’occurrence d’un sinistre. Pas de modification du plan de route pour le spécialiste français de l’hébergement et du cloud computing, depuis l’annonce du retrait du Royaume-Uni de l’Union Européenne. Ces investissements s’inscrivent d’ailleurs dans le cadre d’une campagne plus vaste d’internationalisation des services de la société (Allemagne, Pologne, Singapour, Australie ; et à l’horizon 2020 : Espagne, Italie, Pays-Bas et États-unis). Le DataCenter UK n’offrira pas d’hébergement type colocation.

Camera

VIDÉOSURVEILLANCE DES SALLES INFORMATIQUES : OU LOCALISER LES CAMERAS ?

La vidéosurveillance de la salle informatique intervient dans la gestion permanente des accès à cette zone technique caractérisée par la concentration d’actifs technologiques et immatériels critiques. Particulièrement adaptée pour détecter les intrusions (ou tentatives d’intrusions) de personnels suspects par le PC Sécurité, elle joue d’autres rôles non moins importants : identification d’actes inhabituels ou imprudents perpétrés par des membres habituels du service, détermination d’une situation à risque (accident, malaise) pour un intervenant et déclenchement des secours, apport de preuves en cas de litige, dissuasion passive, dissuasion active dans le cas d’une communication audio bidirectionnelle.

Lire la suite

Localisation des DC : impact croissant de la souveraineté numérique des Etats

Les GAFA poursuivent leurs efforts en matière de conformité aux lois nationales de cybersécurité traitant de la localisation des données numériques des citoyens. Ainsi, Apple annonce, dans le prolongement d’un projet de construction au Danemark, la construction prochaine d’un Centre de Données en Chine, en partenariat avec la société locale Guizhou-Cloud Big Data Industry qui en assurera l’exploitation conformément à la législation locale. Toutefois, le constructeur américain précise qu’il n’est pas question d’introduire des backdoors dans ses systèmes à destination des autorités chinoises.

MotherboardFire

LA PRÉVENTION, PILIER DE LA STRATÉGIE DE LUTTE CONTRE LES INCENDIES EN SALLE INFORMATIQUE

Les départs de feu en salle informatique constituent l’une des menaces les plus redoutées, à raison : la probabilité d’apparition d’un incendie n’est jamais négligeable du fait de la forte concentration de matériels électriquement alimentés. De plus, la fumée issue de la combustion de matériels électroniques s’avère hautement corrosive pour les circuits imprimés et toxique pour les exploitants. Or, dans le schéma de développement d’un feu couvant, typique d’un local informatique, la phase de dégagement de fumée, qui précède l’apparition des flammes et le dégagement de chaleur, est intense et s’exprime sur une longue durée. C’est pourquoi même des départs de feu localisés et circonscrits dans leur périmètre d’apparition occasionnent d’importants dégâts, à long terme et à l’échelle de la salle.

Lire la suite

Accès du DoJ aux données hébergées dans les DataCenters étrangers : la Cour Suprême saisie

Entre le Département de la Justice des États-unis et des géants de l’économie du numérique comme Google ou Microsoft, deux conceptions s’affrontent dans les tribunaux depuis plusieurs années : pour le premier, en vertu notamment du Stored Communications Act (et de l’Electronic Communications Privacy Act -ECPA- qui le contient), un mandat de perquisition suffit pour obliger les hébergeurs et pourvoyeurs de services Cloud à fournir à la justice américaine des données stockées dans des Data Centers localisés en dehors du territoire fédéral. Ce que conteste Microsoft, fer de lance d’une opposition qui plaide pour l’encadrement de ces pratiques par le biais d’accords intergouvernementaux : on comprend aisément qu’avec, par exemple, l’adoption du règlement « General Data Protection Regulation (GDPR) » par le Parlement Européen en avril 2017, l’éditeur risquerait, en fournissant sur mandat au DoJ américain des données stockées par les clients de son offre SaaS Office 365 au sein de ses Data Centers irlandais, de se voir condamner à une amende portée à 4% de son CA mondial consolidé ! En addition d’une bien mauvaise publicité auprès d’une clientèle professionnelle toujours plus vigilante quant à la confidentialité de ses données… . Mieux vaut donc, pour les sociétés du numérique d’envergure internationale, que des accords binationaux statuent sur la conduite qu’elles doivent tenir en la matière de part et d’autre de l’Atlantique.

Microsoft a gagné de nombreuses batailles judiciaires depuis 2016, notamment grâce à la constitution d’une solide coalition de protestataires (au rang desquels Apple, Cisco ou encore HP), cependant le gouvernement des États-Unis semble bien décider à remporter cette épreuve de force et a sollicité sa plus haute juridiction le 23 juin dernier. Inutile de préciser que sa décision est attendue avec impatience.

SecurityAgent

LA SÉCURITÉ PHYSIQUE DE L’ACCÈS EN SALLE INFORMATIQUE : PROTECTION DU BÂTIMENT

Que la salle informatique soit localisée en Centre de données ou « in-house », au sein de l’un des bâtiments de l’organisation qui l’exploite, la sécurité de l’accès aux actifs matériels et informationnels qu’elle détient repose invariablement sur une forme de contrôle des accès. Une partie de celui-ci est assuré par des moyens technologiques : contrôle d’accès électronique (CAE) éventuellement dotés de capteurs biométriques, détecteurs d’intrusion et dispositifs de vidéosurveillance. L’approche complémentaire, la sécurité physique (non proprement technologique) envisage la sécurité de l’accès avant tout comme un processus organisationnel, un état de vigilance accru conduisant au respect d’un certain nombre de pratiques adéquates.

Lire la suite