ASSURER LA DOUBLE-ALIMENTATION ÉNERGÉTIQUE DE L’IT DE BOUT EN BOUT

Dans le cas idéal, aucun équipement IT électriquement mono-alimenté ne devrait être accepté en salle informatique pour y être exploité. La salle informatique fournit en effet aux composants informatiques qu’elle contient une alimentation énergétique redondée, provenant de deux sources distinctes, chacune de celle-ci s’avérant capable de prendre en charge la totalité de la puissance électrique nécessaire au fonctionnement du système d’information. Les équipements double-alimentés, fabriqués pour l’exploitation en salle informatique et en Centre de données, sont ainsi simultanément raccordés à chacune de ces deux sources électriques.

En pratique, des exceptions existent, principalement si les équipements non-conformes entrent dans l’une des catégories suivantes :

  • membre d’un cluster intra-salles ou inter-salles : il s’agit alors de répartir les membres du cluster parmi les sources électriques disponibles. Attention toutefois : la performance du mécanisme de tolérance à la panne d’un ou plusieurs membre(s) du cluster doit au préalable être considérée comme d’un niveau suffisamment acceptable par l’organisation détentrice pour pallier les interruptions électriques (soit : en addition des autres sources de panne potentielle). A noter que dans le cas d’un cluster inter-salles localisé au sein d’un même groupe de bâtiments, les sources énergétiques mise à disposition dans chaque salle peuvent provenir des mêmes TGBT, et les exploitants doivent alors tenir compte de ce paramètre lors de la sélection de la source ;
  • équipement double-alimentable par adjonction d’un module d’alimentation complémentaire : il convient alors, dans la mesure du possible, de réaliser cette opération avant l’admission du matériel en salle informatique ;
  • obligation opérationnelle : certaines offres sectorielles imposent par exemple la mise en œuvre d’un équipement mono-alimenté et isolé, tout en empêchant leurs clients de procéder aux optimisations possibles par une clause d’exclusion de support technique. Ces matériels s’ajoutent aux équipements historiques non conformes mais dont le remplacement ou l’évolution sont planifiés à moyen ou long terme. Ici, l’emploi d’ATS ou de STS permettra en dernier recours de leur offrir une fonction de continuité énergétique même en cas de rupture intempestive de l’une des deux sources.

En face arrière de baie, les équipements IT sont simultanément raccordés à chaque source électrique grâce aux unités de distribution d’énergie (PDU), lesquelles matérialisent la terminaison de l’acheminement de l’électricité. Ces chemins d’irrigation transitent depuis les tableaux électriques de la salle informatique jusqu’aux PDU par l’intermédiaire des espaces de distribution alloués, par exemple sur dalles marines sous le plancher technique, en tenant compte de la configuration des chemins de confinement de l’air froid pour la climatisation. Chacun des tableaux électriques « divisionnaires »  alimente donc unitairement chacune des baies, tandis qu’il est lui même raccordé à un TGBT du bâtiment. Bien entendu, les deux sources d’électricité dont bénéficie la salle au travers de ses tableaux divisionnaires proviennent de deux TGBT (et fournisseurs d’énergie) distincts et empruntent des chemins de câbles différents au sein du bâtiment, afin de se prémunir de l’impact d’un sinistre localisé sur la distribution du courant fort.

 

Pour se former :

cellaconsilium-logo

Conception de Salle Technique – Data Center

Energie – Data Center