LA PRÉVENTION, PILIER DE LA STRATÉGIE DE LUTTE CONTRE LES INCENDIES EN SALLE INFORMATIQUE

Les départs de feu en salle informatique constituent l’une des menaces les plus redoutées, à raison : la probabilité d’apparition d’un incendie n’est jamais négligeable du fait de la forte concentration de matériels électriquement alimentés. De plus, la fumée issue de la combustion de matériels électroniques s’avère hautement corrosive pour les circuits imprimés et toxique pour les exploitants. Or, dans le schéma de développement d’un feu couvant, typique d’un local informatique, la phase de dégagement de fumée, qui précède l’apparition des flammes et le dégagement de chaleur, est intense et s’exprime sur une longue durée. C’est pourquoi même des départs de feu localisés et circonscrits dans leur périmètre d’apparition occasionnent d’importants dégâts, à long terme et à l’échelle de la salle.

Avant même de s’interroger sur la pertinence et l’adéquation des dispositifs d’extinction (qu’il convient bien entendu de mettre en œuvre par ailleurs, mais dont le déclenchement demeure coûteux), les Responsables d’Exploitation de salles informatiques doivent donc viser en priorité la perfection en matière préventive et tenter de réduire la probabilité d’un départ de feu à son seuil le plus incompressible. Tout d’abord, en respectant les recommandations (TIA 942, par exemple) en matière de spécifications des portes et parois, afin de contenir autant que possible les feux d’origine exogène. Également, dès la conception, par l’emploi systématique de matériaux ignifugés et/ou intumescents, la neutralisation des pénétrations de service et le dé-commissionnement des chaînes de liaison obsolètes. Et par une maîtrise accrue des flux d’air visant à optimiser la fonction Refroidissement, assistée d’une ingénierie spécialisée à même de prémunir l’apparition de points chauds situés en dehors des seuils de conformité ASHRAE, en phase conception et tout au long des évolutions d’agencement interne de la salle informatique. Sans oublier les bonnes pratiques d’exploitation quotidiennes, comme celles consistant à ne pas entreposer de matériaux inflammables en salle, même pour une courte période, ou encore la réduction de la quantité des particules en suspension dans l’air.

Un autre axe de consolidation de la Prévention des incendies en salle consiste à opter pour des systèmes de détection si performants qu’ils peuvent identifier un départ de feu de façon précoce, avant que celui-ci n’exprime son potentiel de nocivité. Une telle approche est logique si l’on considère la chaîne classique d’une stratégie de lutte anti-incendie (Prévenir, Détecter, Éteindre, Contenir) : ici, le système de détection précoce (typiquement, un système de détection de fumée par aspiration) peut être considéré comme le stade charnière entre la Prévention et la Détection, et permet de déclencher une extinction avant même l’apparition des premiers dégâts substantiels.

Pour se former :

cellaconsilium-logo

Conception de Salle Technique – Data Center

Energie – Data Center